03 80 67 13 01 cib@cibimpression.com
CIB imprimerie prepresse graphisme

cib service : Le contrôle de vos fichiers avant impression

A la réception de vos fichiers d’impression, nous vérifions leur compatibilité avec le type d’impression envisagé. Les contraintes techniques sont en effet différentes d’un mode d’impression à l’autre. Si nous décelons une anomalie, une incompatibilité, nous vous prévenons au plus vite pour vous permettre de modifier le fichier.

Néanmoins, CIB ne pourra en aucun cas être tenu pour responsable des qualités techniques et des contenus des fichiers qui n’ont pas été créés par nos soins. C’est pourquoi, nous vous invitons à toujours bien vérifier vos fichiers avant transmission.

notre studio graphique est là pour vous aider !

Si vous avez un doute sur la qualité de vos fichiers, si vous craignez qu’ils ne respectent pas tous les critères techniques exigés, notre studio graphique peut intervenir pour vous aider dans cette démarche ou directement mettre en conformité vos fichiers. Nous vous proposerons alors un devis pour cette prestation graphique pré-presse.

BAT (bon-à-tirer) avant impression : une étape essentielle !

Un Bon-à-tirer électronique vous est systématiquement transmis avant impression. Il s’agit d’un fichier PDF que nous vous conseillons de bien vérifier et, quand c’est possible, d’imprimer à la taille d’impression. la relecture sur papier permet bien souvent de déceler les défauts et erreurs qu’on ne perçoit plus à l’écran.

L’acceptation du BAT engage votre responsabilité. A l’atelier, c’est le seul repère que nous ayons pour contrôler l’impression.

Notez qu’un BAT électronique a immanquablement un rendu écran (rétroéclairage) qui ne peut refléter exactement le rendu d’impression. Celui-ci peut grandement varier en fonction de la nature du support.

10 recommandations pour bien préparer vos fichiers avant impression

1. Le format des fichiers

Nous vous recommandons de nous transmettre vos fichiers au format .pdf ou au format .jpg. Ces formats permettent d’éviter les erreurs liées à l’ouverture de vos documents « natifs » (que vous avez réalisé sous Word, Indesign, Publisher…) par nos propres logiciels. Nous vous recommandons également de préparer vos fichiers au format réel, à l’échelle 1.

2. Le mode colorimétrique

Le mode couleur RVB est réservé à l’affichage sur écran. Il convient également pour l’impression numérique et l’impression grand format. Pour l’impression offset, il est recommandé de convertir ses fichiers en mode couleur CMJN (Cyan – Magenta – Jaune – Noir). Si vous nous transmettez des fichiers en mode couleur RVB, nous devrons forcer la conversion en CMJN, ce qui risque de générer des différences de rendu de couleur, en particulier entre le rendu écran et vos documents imprimés.

3. La gestion des couleurs

Pour une impression offset en quadrichromie, pensez à vérifier qu’il ne reste pas de couleurs Pantone (tons directs) dans votre nuancier.

A l’inverse, si vous souhaitez imprimer en utilisant des tons directs (impression en quadri + 1 couleur Pantone par exemple), merci de vérifier que les noms des couleurs Pantone sont respectés (qu’elles n’ont pas été renommées pendant la composition).

Enfin, veuillez vérifier que le taux d’encrage maximum (somme des valeurs des couleurs CMJN) est de 280 % pour les images et les aplats.

4. La résolution des images

Pour l’impression offset, vos visuels doivent avoir une résolution de 300 dpi (pixels / pouce). Pour l’impression grands formats, une résolution de 120/150 dpi est nécessaire. Il s’agit de résolutions optimales pour garantir une bonne qualité d’impression. En cas de résolution inférieure, les images risquent d’être « pixellisées » et les textes peuvent devenir illisibles.

5. Les fonds perdus

Si votre document comporte un fond en couleur (par exemple un aplat de couleur ou une photographie qui va jusqu’au bord), vous devez faire dépasser la couleur ou l’image de 3 mm par rapport au format du document. Ce dépassement du couleur est appelé « fond perdu ».

Cette précaution permet de couper (on dit « massicoter ») dans la couleur, pour éviter un bord blanc sur le contour, si jamais la découpe se faisait un peu au-delà du format final. Il existe au moment de la coupe une marge d’erreur qui varie entre 0 et 2 mm.

Par exemple, si vous souhaitez imprimer un flyer au format A4 (210 x 297 mm), votre fichier numérique doit être au format (3 + 210 + 3) x (3 + 297 + 3) soit 216 x 303 mm.

De même, il est déconseillé de positionner des éléments importants à moins de 3 mm des bords du document, si jamais la découpe se faisait un peu en-deça du format final.

7. Repères d’impression

Sur la plupart des fichiers d’impression, il est recommandé de positionner les repères de coupe. A l’inverse, merci de pas intégrer de marquages pour les plis, les repères de montage et les gammes de couleurs.

8. Les polices

Nous conseillons de vectoriser systématiquement les polices de vos fichiers avant envoi pour impression, a minima les polices fantaisies, comme celles récupérées sur des sites comme Dafont.

9. Mentions légales

Nous vous conseillons d’intégrer les mentions légales sur vos documents avant impression. Tout document commercial doit comporter un numéro de Siret. Tout document diffusé en nombre (parebrise, distribution dans la rue…) doit comporter l’indication « Ne pas jeter sur la voie publique« . Les professions réglementées sont soumises à des mentions spécifiques comme « L’abus l’alcool est dangereux pour la santé ».

10. QR CODE

Si votre document contient un QR CODE, celui-ci ne doit pas figurer dans une trop petite taille. Nous recommandons la taille idéale de 3 cm de côté. Pensez à bien vérifier votre QR CODE avant impression !

Fermer le menu